Parrot Airborne Cargo
50Parfait pour les enfants et les débutants
Réalisez des flips et autres figures acrobatiques
Installez-y une pince, un canon à bille ou vos propres créations
Prise en main facile avec smartphone ou la télécommande

L’Airborne Cargo fait partie de toute une gamme de mini drones produit par Parrot. Chaque mini drone de cette gamme possède une spécificité. L’Hydrofoil est amphibie, le Mambo a des accessoires : un canon à bille et une pince, le Parrot Swing est un hybride moitié avion, moitié multirotors.

Le Parrot Airborne Cargo est un drone transporteur. Dans cet article, nous allons l’étudier à fonds pour tout connaitre sur ce petit drone.

Présentation

L’Airborne Cargo est un mini drone qui peut transporter de petites charges sur son dos. Le Parrot Airborne Cargo est disponible en deux versions : l’Airborne  Cargo Mars et l’Airborne Cargo Travis.

Les caractéristiques techniques des deux drones sont les mêmes, les différences entre les deux versions se trouvent au niveau du look et la figurine qui accompagne le look.

Le Parrot Airborne est livré avec des protections pour les hélices, une batterie, un chargeur, une figurine différente selon la version (Travis ou Mars) et des stickers.

Design

Le Parrot Airborne est un quadricoptère. Il est composé d’un module contenant tous les composants électroniques entourés de quatre bras qui portent les moteurs et les hélices.

A l’avant, on peut voir deux petits Leds vert sur chaque coté qui en plus d’être décoratifs, servent aussi de témoin de niveau de la batterie. A  l’arrière, sur le dos du drone, on peut voir une base à empiècement en forme de brique de Lego. Cet à cet emplacement que vient s’emboiter la petite figurine. La batterie est logée à l’arrière du drone sous le connecteur de la figurine. Ce connecteur peut aussi accueillir de petites charges comme des briques de jeu de construction dans la mesure où ils peuvent s’emboiter dans l’empiècement  et uniquement quand la figurine n’est pas en place.

Sur le ventre de l’appareil on peut voir une petite caméra verticale ainsi qu’un capteur à ultrason qui sert à stabiliser l’appareil en vol.

L’Airborne se décline en deux versions reconnaissables par leur design différent. L’Airborne Cargo Mars a une couleur grise et blanche. Il représente un petit vaisseau spatial et la figurine qui l’accompagne est un petit astronaute, tandis que l’Airborne Cargo Travis a un look de taxi jaune et la figurine qui l’accompagne est un homme avec un costard et une cravate. Toutes les autres caractéristiques des deux drones sont semblables.

Le Parrot Airborne est fait en polyamide. C’est un petit drone ultra solide qui  a été conçu de manière à supporter les chocs et les éventuelles collusions lors de vos aventures avec le drone. Fixé à chaque bras, il y a aussi des protections pour hélices qui sont amovibles. Les hélices sont faites avec un matériau flexible qui minimise les risques de casse en cas de contact. Cependant, elles ne sont pas incassables pour autant, ainsi il est préférable de mettre les protections des hélices ne serait-ce que pour les premiers vols même si elles font perdre quelques minutes d’autonomie au drone. De plus, les protections des hélices servent aussi à protéger vos objets précieux d’un contact accidentel avec les hélices qui pourraient les abimer, donc pour les vols en intérieur, les protections sont vraiment utiles.

Les dimensions sont les mêmes pour les deux versions. Le drone forme un carré de 18 cm de côté et 4 cm de hauteur pour un poids de 63g s’il est équipé de ses protections pour les hélices et il forme un carré de15 cm de côté et 4cm de hauteur pour un poids de 54g.

Il est possible de personnaliser le look du drone avec les stickers qui sont fournis dans le pack original du drone.

Caractéristiques techniques

Grâce à ses 4 moteurs l’Airborne peut atteindre une vitesse maximale de 18Km/h. Il dispose d’une batterie Lipo d’une capacité de 550mAh permettant une autonomie de 9 minutes si le drone vole tout seul mais l’autonomie descend  à 7 minutes lorsqu’il  est équipé de ses accessoires. Comparé aux autres mini drones du même type, on peut dire que l’autonomie de l’Airborne est tout de même dans la moyenne.

La réalité est que la durée de l’autonomie est un réel défaut à corriger dans ce type de drone. Il faudrait que les constructeurs puissent allier compacité avec bonne autonomie, ne serait-ce que pour aller juste au-delà de 10mn. Avec une autonomie qui effleure tout juste les 7 minutes, c’est comme si on avait un jouet super  sympa, on met quelques temps pour vraiment le prendre en main, et alors qu’on commence tout juste à se prendre au jeu, c’est fini, pus de batterie. Comme la batterie est amovible, il est possible de se procurer des batteries de rechange pour augmenter le temps d’utilisation. Compter environ 15€ pour une batterie et il faut aussi se procurer un chargeur à part car la batterie se charge à l’origine dans le drone, il n’y a pas de chargeur à part pour charger une autre batterie. Une recharge complète de batterie dure 25 minutes.

Le drone est très stable en vol. Pour cela, il dispose pour cela de capteur IMU, de capteur à ultrasons et de caméra verticale.

Les capteurs IMU sont composés d’un accéléromètre 3axes, d’un gyroscope 3 axes et d’un baromètre. L’accéléromètre 3 axes  est un capteur qui permet de surveiller les mouvements des positions du drone. Le gyroscope 3 axes mesure le tangage, le roulis et le lacet. Le baromètre ici n’est pas utilisé pour des mesures météorologiques mais plutôt pour déterminer l’altitude du drone. Les données produites par ces capteurs sont transmis au contrôleur de vol pour maintenir automatiquement la position et la hauteur du drone

Le capteur à ultrason qui se trouve au niveau du ventre de l’appareil sert à garder une stabilité verticale en contrôlant  la hauteur du drone par rapport au sol. Ce capteur de type sonar  émet à intervalle régulier un ultrason qui se propage et ensuite se réfléchit vers le drone quand il rencontre un obstacle. La hauteur du drone par rapport au sol est calculé à partir  du temps que met le son qui se réfléchit à arriver jusqu’au drone. Ce capteur fonctionne jusqu’à une altitude maximale de 4m.

La petite caméra verticale située  sur  le ventre de l’appareil permet de prendre des photos, mais il contribue aussi et surtout à la stabilisation  horizontale du drone. Ce capteur filme le sol sous l’appareil en continu et transmet les données au contrôleur de vol en temps réel. Le contrôleur de vol analyse les images et si elles sont différentes, c’est que le drone bouge. Si le contrôleur de vol ne détecte pas de commande venant du pilote, il agit sur les moteurs pour compenser la dérive.

Initialement le drone n’est pas livré avec une radiocommande. Il se pilote avec un téléphone ou une tablette via l’application Freeflight mini. Cette application est disponible en téléchargement gratuite sur l’App Store et Google Play. Il est cependant possible de piloter le drone avec  la radiocommande de Parrot la Flypad. Cette radiocommande est compatible avec tous les mini drones de Parrot. Vous pouvez sans problème utiliser la votre avec ce modèle si vous en avez déjà une, ou vous pouvez vous en procurer pour environ 39€. C’est une somme, mais vous ne le regretterez pas car la Flypad facilite beaucoup le pilotage et la portée du signal Bluetooth est améliorée.

La connexion entre le drone et le téléphone, la tablette ou la Flypad (selon le mode de pilotage) se fait par Bluetooth Smart/ Bluetooth V 4.0 BLE. La distance maximale de portée est de 20m avec un téléphone ou une tablette. Elle est de 60m si on utilise une Flypad. Cette portée de signal est assez faible quand on sait que d’autres drones peuvent avoir une portée de signal de 1Km, voire 7Km avec les nouvelles technologies. Cela étant, le Parrot Airborne est un drone étant surtout destiné à une utilisation en intérieur (compte tenu de son poids et de son gabarit, il peut se faire emporter facilement par un coup de vent et s’il tombe dans de hautes herbes il y a peu chance que vous arriviez à le retrouver) même s’il peut voler en extérieur à condition qu’il n’y ait pas de vent. Ainsi, pour une utilisation en intérieur, une portée de 20m, voire de 60m avec la Flypad est tout à fait raisonnable.

La petite caméra verticale peut prendre des petites photos de 300 000 pixels. Ces images peuvent-être stockées dans le mémoire flash de 33Mo du drone.

Comme le Parrot Airborne est un drone destiné pour les enfants (à utiliser toujours sous la surveillance d’un adulte) il comporte des systèmes de sécurités. Mis à part les carènes démontables pour la protection des hélices et des objets fragiles, le drone est aussi d’un système d’arrêt automatique des moteurs en cas de contact avec les hélices. Les hélices sont suffisamment souples pour éviter de se couper par exemple si on s’y prend les doigts par accident, mais un second système de sécurité est quand même rassurant.

Fonctionnement

L’utilisation de l’Airborne est vraiment très facile. Vous n’avez pratiquement rien à faire, il est déjà monté et prêt-à être utilisé. Les seules manipulations à faire (ou pas comme vous voulez) c’est de mettre la carène de protection des hélices,  de fixer votre petite figurine et d’insérer la batterie (ça par contre vous devez le faire).

Que  vous utilisez un téléphone, une tablette ou la Flypad pour le pilotage de votre drone, vous devez télécharger l’application Freeflight Mini dans votre téléphone. Cette application ne sert pas seulement à piloter le drone, elle donne aussi accès au réglage des paramètres du drone.

L’interface de l’application est plutôt bien organisée bien qu’assez simple, on y trouve que l’essentiel et cela facile grandement l’utilisation.

Si vous optez pour le pilotage avec un téléphone, vous trouverez un écran principal dans lequel on peut voir  des petits icônes dont un pour avoir accès aux paramètres du drone et un autre pour prendre des photos. La plus grande partie de l’écran est occupée par  les deux joysticks virtuels représentés par des cercles destinés à piloter le drone. Le cercle de la partie gauche sert à diriger le drone (direction horizontale) et celui de droite sert à contrôler l’altitude (direction verticale). Il faut dire que piloter avec un téléphone est plus difficile que de piloter avec la Flypad. La taille de l’écran fait que souvent les doigts s’entrechoquent et certains boutons ne sont as disponibles aussi facilement qu’avec la Flypad. D’ailleurs des tests avec des enfants ont montré qu’ils arrivaient à maitriser le drone plus rapidement avec une radiocommande

Si  vous choisissez de piloter avec une Flypad, cette dernière comporte un support pour fixer votre téléphone. L’écran du téléphone dans ce cas affichera les données de télémétries et un retour vidéo. La conception de la Flypad est très ergonomique et vous avez tous les boutons  à portée de main. Les boutons 1 et 2 à gauche et A et B à droite servent à réaliser les acrobaties préprogrammées. Les boutons L1, L2 et R1, R2 sur la tranche de la radiocommande servent au réglage de la vitesse.

Pour le décollage vous avez deux choix possibles, soit vous appuyez sur la touche décoller de la radiocommande ou du téléphone, soit, plus sympa encore, vous faites décoller le drone en chute libre. Le Parrot Airborne a une fonctionnalité particulière qui fait démarrer les moteurs automatiquement lorsque vous le lancez.

Le Parrot Airborne est vraiment idéal pour s’entrainer à piloter ou pour les pilotes novices.  En vol, il est ultra stable et facile à manier. Il peut atteindre une vitesse maximale de 18km/h, ce qui est suffisant pour avoir de bonnes sensations,  mais il est possible de brider un peu la vitesse, l’altitude et l’éloignement et de régler la sensibilité des commandes  si on est novice. Encore plus fun, il est capable de faire des acrobaties, des loopings, il exécute des virages impressionnants de 90°, de 180°, tout cela en un clic sur un bouton de la radiocommande ou une icône sur le téléphone

Il est préférable pour l’Airborne de faire des vols en intérieur, mais si vous pouvez quand même allez à l’extérieur sous certaines conditions. Il faut bien vérifier qu’il n’y ait pas trop de vent  qui risque d’emporter votre drone. Il faut savoir que bien que le drone l soit équipé d’une caméra qui transmet un retour vidéo, dès que la luminosité est un peu faible, le pilotage avec la caméra embarquée devient fastidieux. Le pilotage à vue est alors plus pratique.  Le drone dispose de Leds qui sont sensés éclairer la nuit ou dans un environnement en faible luminosité, mais là encore c’est plus décoratif que pratique et comme il fait sombre, la caméra de stabilisation ne fonctionne pas correctement  et ainsi le drone à tendance à ne pas voir les obstacles.

Le Parrot Airborne est compatible avec des briques de construction vous ouvrant ainsi tout un univers de construction. On  eut voir sur internet des photos de transformations époustouflantes de ce  drone avec des éléments de Lego. Certains ont rajouté des roues sur le bas, d’autres personnes ont mis une grue sur le dos du drone pour transporter des briquettes de constructions.

Vous pouvez changer de scénario en changeant le look de votre drone avec les autocollants fournis, et même en acheter d’autres. Votre imagination est votre seule limite,  organisez des courses poursuites, échanger les figurines, créer différents scénarii,  construisez un château et avec la petite caméra embarquée, vous pourrez prendre des photos de vos aventures. Le Parrot Mambo peut transporter de petites charges mais juste quelques grammes car le moteur risque de peiner si la charge est trop lourde. Pour améliorer les prises de vues des personnes ont tenté d’aimanter une petite caméra sous le ventre de l’appareil, mais c’était une charge trop lourde pour le moteur et ça n’a eu d’autres effets que de cacher la caméra de stabilisation.

Ce drone peut aussi être utilisé pour initier les enfants au pilotage du drone. Sa vitesse maximale n’est pas trop élevée et son pilotage est intuitif. C’est le drone idéal pour leur apprendre à piloter. Le drone dispose de plusieurs mesures de sécurités qui tranquillisent les parents. D’autres part le drone est compatible avec le logiciel Tynker qui apprend aux enfants à coder leur apprend d’une manière originale plusieurs matières scientifiques et informatiques

L’application Freeflight est compatible avec les systèmes d’exploitations Android et IOS et  il faut que le téléphone puisse supporter la connexion avec Bluetooth Smart 4.

Conclusions

Le Parrot Airborne est un petit drone amusant, agile et solide. C’est aussi un drone très stable que les novices et les enfants peuvent facilement prendre en main. Sa base à empiècement compatible avec des briques de constructions de type Lego permet de le transformer et de créer pleines d’aventures seuls ou avec des amis. On regrette un peu son autonomie trop juste pour permettre de vraiment s’amuser avec et le fait qu’il ne soit pas livré avec la radiocommande Flypad comme le Parrot Swing. On espère trouver sur ce genre drone super amusant une petite caméra un peu plus performante dans l’avenir afin d’immortaliser nos aventures avec notre drone.

Notez le test du mini drone Parrot Cargo Travis

Avec ce test complet du mini drone Cargo Travis de Parrot, nous espérons que vous savez dorénavant tout ce qu’il faut savoir sur ce mini drone, n’hésitez pas à voter pour ce test et lui laisser une excellente note 🙂

Le mini drone Parrot Airborne Cargo au banc d’essai !
Noter ce guide