DJI Phantom 4 Advanced
1500Le drone ultime par DJI
Filmez en 4K 60 FPS
Détection d’obstacles ultra précise
Stabilité, puissance, autonomie …

Le célèbre fabricant de drones, DJI accueille un nouveau membre dans sa famille. Le nouveau Phantom 4 Advanced va remplacer l’ancien modèle Phantom 4 dont la production va s’arrêter. Le drone adopte certaines améliorations mais garde plusieurs fonctions héritées du Phantom 4 Pro, mais le prix en moins. La différence de caractéristique principale par rapport au Phantom 4 Pro est l’absence de la détection d’obstacle arrière et latérale. Ce nouveau multi rotor constitue le produit phare de Phantom en 2017 mais qu’en est-il de la qualité du Phantom 4 Advanced dans la pratique ?

Physionomie et équipements

La physionomie générale ainsi que le design reprennent ceux du Phantom 4. Les bras portant les hélices, et les patins d’atterrissages situés sur les flancs, sont rattachés à la coque de couleur blanche. Les bras et les patins ne sont pas escamotables, donc ne requiert pas d’articulations, gage de robustesse. En revanche, cette spécificité s’avère peu pratique lors du transport. Les hélices de 24cm s’emboîtent aisément dans leur emplacement en les vissant d’un quart de tour du sens inverse de la rotation.

La caméra munie d’un capteur CMOS 1″ de 20MPixels est fixée sur le ventre du drone dans la nacelle. Quant à la nacelle, c’est un modèle Gimbal Phantom 4 Adv/Adv+ avec une stabilisation à 3 axes. Pour garantir la stabilité de l’image, c’est elle qui absorbe les chocs et vibrations issues des mouvements du drone.

Les dimensions sont semblables à ceux de ses précurseurs, soient 28.5cm x 28.5cm x 15cm sans les hélices. Le Phantom 4 Advanced est plus léger que ses prédécesseurs grâce à l’utilisation du nouveau châssis d’alliage de titane et de magnésium, qui est également plus robuste. Son poids, batterie et hélices incluses, est de 1368g.

La radiocommande, également de couleur blanche, est un modèle ergonomique mais néanmoins élégant. Elle est pourvue d’un support permettant de placer un Smartphone ou tablette, qui servira pour visionner le retour d’image et à paramétrer les vols et prises de vue. Sur le haut de la radiocommande, on distingue deux joysticks qui servent à contrôler l’orientation et les mouvements du drone. Le bouton de gauche est le bouton d’alimentation et le bouton de droite engage le RTH. A l’avant sont placés principalement le Commutateur de mode de vol, pour passer en P-mode/S-mode ou A-mode, le Bouton d’enregistrement vidéo, ainsi que le Bouton de pause de vol intelligent servant uniquement à s’extraire du mode de vol intelligent. On peut aussi y voir un port USB et mini USB, et un cadran de réglage de la caméra, qui fonctionne uniquement une fois le contrôleur connecté à un mobile intégrant l’application DJI GO 4. En dessous, on trouve 2 boutons dénommés C1 et C2 personnalisables depuis l’application DJI GO 4. Une ouverture logée sur le côté abrite la prise servant à recharger la batterie.

Le Phantom 4 Advanced offre une version, Advanced+ dont la radiocommande comprend un écran de 5,5 pouces Full HD d’une définition de 1920x1080p. Cette version intègre déjà l’application DJI GO 4. Elle comprend également un port HDMI pour une sortie vidéo HD en direct, et un emplacement pour carte SD/MicroSd afin de bénéficier d’une plus grande capacité de stockage. Les cartes SD ou MicroSD prises en charge sont de Classe 10 ou type UHS-1 minimum et d’une capacité de stockage maximum de 128 Go. La vitesse d’écriture maximum est de 15MB/s et les systèmes de fichiers pris en charge sont FAT32 (capacité inférieur ou égal à 32 Go) ou exFAT (capacité supérieur à 32 Go).

La batterie qui équipe le Phantom 4 Advanced est une 4S de 5870 mAh qui a été récemment développée pour le Phantom 4 Pro. Comme les Lipos sont fragiles, un système amélioré de gestion de la batterie est prévue pour éviter les surcharges et le vidage exagéré. Si les batteries sont trop longtemps installées dans un stockage, les batteries rompent automatiquement l’alimentation pour qu’elles restent durables. Avec cette batterie, vous pouvez profiter d’une autonomie allant jusqu’à 30 minutes de temps de vol.

Le pack du Phantom 4 advanced est composé : du drone, de sa radiocommande, les hélices et un jeu d’hélices de rechange, la batterie du drone, un chargeur de batterie, un cordon pour la recharge de la batterie, une attache pour la nacelle, un câble USB et un autre microUSB, une carte micro SD 16 Go.

Caractéristiques techniques et utilisation pratique

La radiocommande

La radiocommande du Phantom 4 Advanced/Advanced+ est le principal outil pour manipuler l’appareil, gérer la caméra et le vol. Sur la radiocommande du Phantom 4 Advanced, il y a un support pour Tablettes et téléphones mobile. Pour connecter votre mobile à la radiocommande, branchez le câble USB sur votre mobile d’un côté, puis sur la radiocommande de l’autre. Une fois votre DJI Phantom 4 Advanced connecté à votre smartphone ou tablette, et pourvu de l’application DJI GO, votre appareil mobile affiche l’image que votre drone transmet, en temps réel. Vous serez ainsi en mesure d’avoir le contrôle total de votre Phantom 4 Advanced.

La version Advanced+, avec son écran intégré de 5,5 pouces Full HD, dispose d’excellents réflectance et rapport de contraste. Ce qui en fait un parfait outil d’imagerie aérienne lors d’usage en extérieur, particulièrement dans des endroits très éclairés. Elle fonctionne sous Système d’exploitation iOS 9 ou Android 4.4 ou les versions plus récentes, et dispose de 4Go RAM et 16Go ROM. Le port de sortie vidéo se fait en HDMI. Elle fournit un retour vidéo sur votre appareil mobile avec une latence minime de 160 à 180 millisecondes, selon le mobile utilisé. Ce contrôleur dispose d’une batterie Lipo 2S de 6000mAh d’une autonomie de cinq heures pour profiter pleinement du Phantom 4 Advanced + lors de vos sorties.

La distance de transmission de la radiocommande, sans obstacle ni interférence est de 3,5 km avec une fréquence de fonctionnement de 2.400 GHz à 2.483 GHz maximum.

Mode de vols

Le Phantom 4 Advanced dispose de 4 moteurs brushless autorisant des vitesses maximum : en pointe de plus de 70 km/h, en ascension de 6m/s et en descente de 4m/s. L’altitude maximum autorisée est de 6000m.

Il offre 3 différentes modes de vol que l’on choisit depuis la radiocommande :

  • P-mode (Positionnement) : ce mode fonctionne mieux quand le signal GPS est puissant. Le drone utilise le GPS et les systèmes de détection afin de stabiliser le vol, éviter les obstacles ou suivre un sujet en mouvement. Des fonctionnalités avancées telles TapFly ou ActiveTrack sont activées avec ce mode.

Quand le système de détection frontale est active et que la luminosité est suffisante, l’angle d’inclinaison maximum en vol est de 25° et une vitesse maximum de 50 km/h. Quand ce système est désactivé, l’angle d’inclinaison maximum en vol passe à 35° et la vitesse max. est de 58 km/h.

Au cas où le signal GPS est trop faible ou que les conditions lumineuses soient trop faibles pour l’utilisation des systèmes de détection, le drone s’appuiera sur son baromètre pour repérer sa position et contrôler son altitude.

Il faut savoir que le P-mode nécessite des mouvements du joystick plus larges pour atteindre une vitesse élevée.

  • S-mode (Sport) : Les valeurs définies pour la manipulation du drone ont été ajustés pour améliorer son manœuvrabilité. Pour les amateurs de vitesse, le Phantom 4 Advanced annonce ainsi une vitesse impressionnante maximum de 72 km/h. Notons qu’avec ce mode, les systèmes de détection d’obstacle sont désactivés.
  • A-mode : Quand ni le GPS ni les systèmes de détections ne sont disponibles, le drone gère sa position et son altitude en vol avec uniquement son baromètre. Aucune assistance automatique n’est fournie, les commandes sont entièrement entre les mains de l’utilisateur. Ce mode est destiné aux utilisateurs aguerris. La vitesse maximum ici est de 58 km/h.

Le Phantom 4 Advanced présente également de nouvelles fonctionnalités, inspirées directement du Phantom 4 Pro. Il propose des modes de vol automatiques, incluant les modes intelligents qu’on a déjà retrouvé dans les versions précédentes.

  • le TapFly permet de voler vers une destination donnée, juste en la tapant sur l’écran du mobile. Le TapFly dispose de la fonction TapFly Forward qui fait voler le drone vers une cible avec la caméra également tournée vers cette cible. Le système de vision frontale est ici actif. L’autre fonction est TapFly Free, qui consiste à faire pivoter la nacelle afin d’orienter la caméra dans la direction que vous souhaitez pendant que le drone vole vers la destination visée. La détection d’obstacle est désactivée donc il est préférable d’utiliser cette fonction dans un environnement sans obstacle.
  • L’Active Track permet de repérer puis suivre un sujet en mouvement depuis l’écran de votre mobile. Le drone évitera automatiquement les obstacles. 3 fonctions sont proposées. La fonction Trace consiste à suivre le sujet défini à une distance constante, devant, à côté ou derrière lui, tout en évitant automatiquement les obstacles. La fonction Spotlight ne va pas suivre le sujet mais va plutôt maintenir la caméra pointée sur lui pendant le vol. Le drone peut être dirigé dans n’importe quelle direction. La fonction Profile consiste à suivre le sujet suivant un angle et une distance constante depuis le côté afin d’avoir des images de profil.
  • Le mode Draw agit en faisant voler le drone suivant la trajectoire dessinée au préalable sur l’écran, à une altitude et une vitesse prédéfinie. Le drone va éviter automatiquement les obstacles. Ce mode utilise le contrôle par Waypoint qui est une nouvelle technologie. On peut soit, maintenir la caméra vers l’avant durant le parcours avec la fonction « en avant », soit, braquer la caméra dans n’importe quelle direction.
  • En Gesture Mode, les systèmes de vision du Phantom 4 Advanced/Advanced+ reconnaît les mouvements. Il faut lever les bras, de héler la caméra puis cadrer son visage avec les mains. L’appareil va guetter précisément ces gestes, verrouiller la cible et procéder à un compte à rebours de 3 secondes avant de capturer des selfies depuis les airs.
  • Le mode Tripod est activé depuis l’icône sur DJI GO 4. Avec ce mode, la vitesse maximum de vol est limitée à 9 km/h, la distance de freinage est réduite de 2m. La réactivité de mouvement du joystick est également restreinte. L’objectif est d’obtenir des mouvements plus lisses et plus légers.
  • Le mode Terrain Follow est utilisé pour garder le drone à une hauteur au dessus du sol de 1 à 10m. Cette mode est destinée à l’utilisation sur des terrains herbeux avec une pente ne dépassant pas 20°. Ce mode s’active depuis l’icône Intelligent Flight mode de l’application DJI GO 4. Une fois le mode activé, l’altitude du drone est enregistrée et sera augmentée à mesure que la pente s’élève. Cependant, le drone ne descendra pas dans les pentes descendantes.
  • Le RTH ou Return To Home consiste à ramener automatiquement le drone à son point de départ. Il y a 3 types de RTH : Smart RTH, Low Battery RTH, et Failsafe RTH.
  • Failsafe RTH s’engage automatiquement au cas où la liaison entre le drone et la radiocommande est coupée ou perturbée. Il s’active si le signal avec la radiocommande est interrompu pendant plus de 3s. Le drone va alors planifier son itinéraire de retour et retracer son itinéraire de vol d’origine qu’il a enregistré entre temps. Le drone va planer pendant 10s à sa localisation actuelle. S’il recouvre la connexion, il attendra les consignes du pilote.
  • Smart RTH va faire revenir automatiquement le drone au dernier point de départ enregistré. Ce qui est pratique au cas où vous perdiez de vue votre appareil. Pour son vol de retour, la caméra principale va identifier les obstacles à 300m de distance, et de manière intelligente, va choisir le meilleur itinéraire de retour en évitant les obstacles. La procédure est initiée à l’initiative de l’utilisateur depuis la radiocommande. Elle peut être interrompue de la même manière.
  • Low Battery RTH est une procédure de sécurité au cas où l’autonomie restante de la batterie ne permettra pas au drone de revenir sans risque à son point de départ. Une alarme va prévenir l’utilisateur lorsque la batterie arrivera au niveau minimum de sécurité nécessaire pour un retour sans encombre au point de décollage. Sans consignes reçues, au bout de 10s, le drone retournera automatiquement à son point de départ. Au cas où l’autonomie de la batterie ne suffit pas à faire revenir le drone, ce dernier va atterrir immédiatement

Les systèmes de détections

Le Phantom 4 Advanced embarque le système Flight Autonomy de DJI composé du Vision Positioning avec ses 5 capteurs de vision et de capteurs à ultrasons afin d’éviter les obstacles frontaux jusqu’à 30 mètres de distance. Les capteurs équipent un système de détection optique avant, et un système de détection optique inférieur. Le drone est également pourvu d’un système à double module de stabilisation par satellite (GPS et GLONASS). Ainsi équipé, votre drone demeure stable et fiable même en naviguant dans des environnements difficiles, comme en indoor, même sans GPS. Il permet aussi le freinage automatique, le déplacement ou le détour des obstacles dans une amplitude de 15 mètres. Pour fonctionner correctement et efficacement, ces systèmes demandent des surfaces régulières et bien éclairées. La portée de fonctionnement est de 0-10 m au dessus du sol.

L’Advanced accueille également des outils de mesure redondants : deux modules de boussole et deux unités IMU, deux capteurs identiques de gyroscope et accéléromètre. Sa fiabilité résulte de la comparaison régulière des données reçues des deux IMU. Ces données sont analysées avec des algorithmes avancés pour en vérifier l’exactitude. Toutes les données erronées sont omises sans pour autant troubler le vol. Par contre, il ne propose pas de capteurs de détection d’obstacles vers l’arrière et les côtés.

Ces multiples systèmes perfectionnent la qualité du positionnement de la version Advanced, lui assurant automatiquement un vol stationnaire d’une stabilité impressionnante. La plage de précision du vol stationnaire en verticale avec Vision Positioning est de ± 0,1 m, et avec le GPS Positioning, de ± 0,5 m. A l’horizontale, la précision avec Vision Positioning est seulement de ± 0,3 m, et avec le GPS Positioning, elle est de ± 1,5 m.

Pour l’atterrissage de précision, le Phantom 4 Advanced va automatiquement scanner et tenter de faire correspondre les caractéristiques du terrain en dessous de lui, par rapport à ses paramètres de vol préprogrammés. Si les données correspondent à son point de retour prévu, il procèdera immédiatement à l’atterrissage. Si le point de retour n’a pas été programmé avant le décollage, ni qu’aucun mode RTH n’a été initié, l’atterrissage peut se faire manuellement et descendra juste verticalement. L’assistance de l’atterrissage demeurera toutefois active.

L’application DJI GO

L’application gratuite DJI GO propose diverses fonctions ludiques mais néanmoins utiles pour une utilisation optimale du Phantom 4 Advanced/Advanced+. Elle dispose par exemple de commandes manuels de la caméra permettant le réglage durant le vol de l’ISO, vitesse d’obturation, ouverture, ou les paramètres de la caméra. DJI GO affiche et enregistre les données de navigations et actions effectuées telles que la durée de vie de la batterie, le temps de vol effectué et restant, la distance parcourue, l’altitude maximum, le nombre de photos et de vidéos ainsi que la durée, etc. Elle intègre aussi des fonctions de montage vidéo. De même qu’elle vous permet de partager en direct sur YouTube la vidéo que vous filmez.

Qualité vidéo et photos

La nacelle à stabilisation de 3 axes est très efficace dans toutes les situations : impulsions découlant du pilotage ou vent violent. La plate-forme demeure inébranlable permettant au final d’obtenir des images d’une clarté et stabilité impressionnante. La nacelle peut incliner la caméra dans une plage de 120° avec une précision du contrôle angulaire de ±0.02°. Pour faire effectuer une rotation de 360° à la caméra avec le Phantom 4 Advanced, contrairement à d’autres modèles de drones, il est indispensable de réaliser un demi-tour avec le drone.

La caméra du Phantom 4 Advanced est équipée d’un plus grand capteur de 1 pouce qui permet de transcrire davantage d’information afin de générer des images plus nettes et plus précises dans des environnements peu éclairés. Le nombre de pixels effectifs est de 20MP. Elle est également pourvue d’un obturateur mécanique, comme le Phantom 4 Pro, vous garantissant des images sans l’effet « Rolling Shutter », des distorsions résultant de la grande vitesse du drone ou des objets en mouvement. La plage ISO est plus large pour corriger d’éventuelles manques de luminosité, allant jusqu’à 6400 ISO en vidéo et 12800 ISO en photo, en mode manuel.

La caméra de la version Advanced a été améliorée pouvant actuellement filmer en 4K (4096 x 2160 pixels) à 60 images par seconde, et jusqu’à 120 images par seconde en Full HD (1920 x 1080 pixels). Le traitement vidéo est également plus puissant, prenant désormais en charge les codecs vidéo H.264 à 60fps ou H.265 à 30fps, avec un débit de 100Mbps.

Les formats proposés pour les photos sont JPEG, DNG (RAW), JPEG+DNG. Quant aux vidéos, ils peuvent être aux formats MP4/MOV (AVC/H.264;HEVC/H.265). Les excellentes prouesses des optiques, capteurs et processeurs fournissent des images saisies avec une action élargie. Il en résulte des  images plus détaillées, essentiels pour la post-production avancée.

Conclusion

Le photographe, cinéaste, amateur ou professionnel, trouvera dans le DJI Phantom 4 advanced une option plus accessible pour saisir des images aériennes d’excellente qualité. Grâce à un drone une caméra plus puissante et plus précise, ainsi que des radiocommandes offrant des fonctions très efficaces. Cette version hérite de très nombreuses caractéristiques du modèle Pro, à un meilleur prix. Le Phantom 4 Advanced Standard ou version GL300C est proposé à 1549 €. La version + ou GL300E avec une radiocommande à écran est à 1849 €.

Votre avis sur notre test du Phantom 4 Advanced ?

Si vous avez apprécié ce guide et test sur le drone Phantom 4 Advanced de DJI vous pouvez dorénavant voter ! En espérant que vous allez lui laisser une bonne note 🙂

Test du DJI Phantom 4 Advanced
Noter ce guide

D'autres drones à découvrir